Assurer les policiers contre les risques du métier

Le métier de policier demande une endurance physique, du sang-froid et une maîtrise de soi. De plus, la disponibilité d’un policier peut être requise à tout moment avec des possibilités de déplacements fréquents hors domicile. Il incombe au policier la lourde tâche de maintenir l’ordre public dans sa zone de responsabilité et d’aider les personnes en difficulté.

Les risques pour sa propre sécurité

Le policier exerce un des métiers les plus exposés au danger, selon ce site. C’est à cet effet que les policiers reçoivent des formations spéciales. Un policier fait face quotidiennement à des agressions violentes qu’elles soient verbales ou physiques ainsi qu’à des accidents lors de l’exécution de son travail. La poursuite de malfaiteurs nécessite une conduite à grande vitesse des deux parties, souvent dans des conditions météorologiques ou routières difficiles, voire dangereuses. D’autres circonstances telles que le maintient de l’ordre lors des manifestations ou encore des évènements publics peuvent également être à l’origine de blessures. Ce sont des raisons valables pour souscrire une assurance lorsque l’on pratique le métier de policier.

Les risques pour sa santé

Le métier de policier nécessite souvent une posture constante et contraignante durant de longues heures que ce soit en position assise ou debout. Des douleurs et fatigues peuvent être causées par ces positions prolongées. Les interventions comme l’appréhension de malfaiteurs ou de terroriste peuvent causer des accidents. La manipulation d’éléments d’enquête favorise également chez les services de l’ordre des risques biologiques. Les événements traumatisants peuvent être à l’origine de stress et problèmes psychologiques.

Ajouter un commentaire