En quoi l’ecommerce se différencie-t-il du commerce traditionnel ?

L’ecommerce, une réalité potentiellement plus complexe que celle du commerce traditionnel. Le commerce électronique offre de plus larges possibilités que le commerce dans la vie réelle. Une des différences principales est la possibilité de mettre en vente de plus larges assortiments que dans un magasin physique. Cette différence apporte aussi d’autres litiges potentiels, car des achats plus nombreux de clients peuvent aussi conduire à de nombreux retours, qui se doivent d’être gérés en fonction de certaines exigences légales ou de contrats que vous aurez vous même définis, comme par exemple vos Conditions générales de vente, qui doivent dorénavant inclure une politique de retour. Pour bien faire, le fonctionnement des retours doivent être définis clairement pour éviter tout problème et éviter que la marchandise vous soit renvoyée sans raison. Un expert juridique, comme par exemple sur le site https://www.jurisexpert.net/avocat/avocats-commerce-electronique/, peut vous aider à formuler ces conditions générales différemment si certains problèmes récurrents surviennent ou si les législations officielles en vigueur évoluent.

Les paiements sécurisés en ligne, une législation à prendre en compte

Une autre différence entre ces différents types de commerce est le fonctionnement des paiements en ligne sécurisés. Des entreprises tierces devront gérer la réception de paiements effectués en ligne qui vous seront adressés, pour que vous récupériez cet argent in fine. Ce fonctionnement se base sur certaines conditions et principes, qui sont définis par ces entreprises directement et qu’il est important de connaître, pour éviter tout problème concernant la réception des sommes qui vous sont dues. Certaines entreprises de paiement en ligne peuvent aussi offrir des garanties aux clients, s’ils ne sont pas satisfaits. Cela fonctionne selon certains principes, qui peuvent soit vous faire perdre l’argent de la vente, mais aussi l’objet expédié dans le cadre de la vente. Cette réalité nécessite de se protéger à certains niveaux et de savoir comment réagir en cas de litige avec un client. Un avocat peut vous être utile à ce niveau, pour trouver les mécanismes qui éviteront à votre entreprise de perdre de l’argent.

Le droit de la consommation en ligne

Les consommateurs sont aussi protégés par une législation en vigueur qui doit les protéger contre les arnaques potentielles. Cette législation doit être prise en compte, si vous effectuez des ventes auprès de clients privés. Vos clients ont des droits par rapport à leurs paiements, au niveau de la sécurité des produits, des conditions de livraison ou de délais de rétractation. Cette définition juridique est extérieure aux conditions générales de vente proposées par les sociétés de paiement en ligne ou les plateformes de vente. L’organisation de vos ventes peut aussi être impactée par les exigences de cette législation.

Plus de lecture : comment créer un site e-commerce.

Ajouter un commentaire